Industrie et aéronautique : plan contre la pénurie lancé

Redorer l’image de l’industrie dans la région, et montrer les perspectives offertes par ce secteur. C’était le but du petit déjeuner de l’industrie et de l’aéronautique organisé lundi par le Groupement des entreprises de l’arrondissement de Romorantin.

Ce lundi matin à Romorantin, environ 80 demandeurs d’emplois ont pris part à un petit déjeuner de l’industrie et de l’aéronautique.
Redorer l’image de l’industrie dans la région, et montrer les perspectives offertes par ce secteur. C’était le but du petit déjeuner de l’industrie et de l’aéronautique organisé lundi par le Groupement des entreprises de l’arrondissement de Romorantin (Gear). À la Maison de l’Emploi, environ 80 demandeurs d’emploi orientés notamment par Pôle emploi, avaient fait le déplacement. À Saint-Aignan lors d’une précédente édition mercredi 25 mai, ils étaient une quarantaine.

C’était un peu le point de départ du programme « Innovation et qualification dans l’aéronautique et la défense en Romorantinais Sologne Val de Cher » (*). Objectif : reconstituer un vivier d’employés formés et enrayer ainsi la pénurie de main-d’œuvre.

«  Venez vers l’industrie  »

« Le côté convivial du petit déjeuner casse l’image terne de l’industrie, explique Mickaël Bourdaraud, en charge de la communication autour du lancement de ce plan. Le but de la matinée est de voir si des demandeurs d’emploi sont prêts à être formés. Nous renouvellerons l’expérience probablement une petite dizaine de fois. » Au programme : divers discours de membres du Gear, comme Nathalie Varela, directrice de Varela Design à Romorantin. « N’ayez pas peur, venez vers les métiers de l’industrie, nous avons du travail et c’est pour une durée très longue », indiquait ainsi la chef d’entreprise.
Différents ateliers présentant en détail les nombreux métiers de l’industrie et les entreprises locales se sont ensuite tenus. Ces chiffres encourageants ont pu être rappelés : « le marché de l’aéronautique est en pleine expansion », sur les 40 entreprises autour du Romorantinais qui travaillent déjà dans ce secteur, « 500 emplois pourraient être créés ».

Formations préqualifiantes

Ne reste plus qu’à permettre aux demandeurs d’emploi d’acquérir les savoir-faire. Pour cela, des formations préqualifiantes gratuites vont leur être proposées. La première, sur le thème du câblage se tiendra du 20 juin au 8 juillet. D’autres concernant la soudure, l’usinage ou encore les composites suivront. Mais il ne s’agit là que de formations préqualifiantes, qui ne suffiront pas toujours. Il restera au candidat la charge d’établir une démarche plus poussée avec son conseiller Pôle emploi : « puis peut-être se former par le biais de contrats de professionnalisation, d’une première embauche en intérim ou d’une formation continue », indique Hélène Lévêque, en charge de la mise en place de ce plan contre la pénurie de main-d’œuvre.

(*) Un plan sur trois ans financé par l’État et différents partenaires privés et publics dont la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois et la Région.

source: Alexis Couturier  de lanouvellerepublique.fr