L’école Maurice Leroux, production de pièces et de talents.

Les techniciens en usinage sont des profils très recherchés par les industriels. Cependant les compétences se font rares, le manque d’attractivité pour le métier ne facilitant pas les vocations. Pour attirer et former de nouveaux talents, il a ainsi fallu se réinventer avec de nouveaux pôles de formation. C’est ainsi qu’est née l’école de production Maurice Leroux à Salbris.

Près de la voie ferrée, au bout d’une petite route, un bâtiment semblable à un grand pavillon connait une nouvelle effervescence. A Salbris dans le Loir-et-Cher, la nouvelle classe de techniciens en usinage a fait sa rentrée en septembre 2021 dans les murs de l’école Maurice Leroux. Ils sont aujourd’hui 10 jeunes de 15 à 18 ans, 9 hommes et 1 femme, à s’affairer autour des machines. Le rythme de travail est atypique pour ces jeunes qui pour la plupart ont connu un parcours scolaire cabossé. Les cours théoriques sont bien sûr dispensés sur tableau noir, mais la force de cette école est ailleurs. 

Les élèves usineurs répondent à des vraies commandes. 

En effet, les apprentis-scolaires cumulent 24 heures par semaine de pratique en atelier. Fraisage, tournage, en conventionnel ou sur commande numérique, ils évoluent sur toutes les machines-outils. Ils sont accompagnés par deux formateurs issus de l’industrie et qui leurs inculquent la réalité du monde du travail. Cette réalité professionnelle est même poussée au maximum par l’équipe pédagogique, puisque les élèves répondent à de vraies demandes de clients, particuliers ou professionnels. De plus ils sont amenés à participer complétement à la vie de cette entreprise-école : réception des commandes,  bons de livraison, contrôle. Une dizaine de donneurs d’ordre alimentent le carnet de commandes. Les respects du cahier des charges et des délais sont donc des impératifs quotidiens pour les apprentis. Un système pour l’heure unique en Région Centre-Val de Loire, qui fait que les diplômés de l’école Maurice Leroux seront pleinement opérationnels lors de leurs embauches en entreprise. D’autant plus qu’ils travaillent sur un parc de machines à l’identique de celui des entreprises locales. D’ailleurs, plusieurs ont déjà des propositions de contrats à leur sortie d’école.

Pour l’équipe dirigeante, Ghislaine Goubert, Dominique Gardy et Constance de Marne, c’est une victoire. Le parc de machines s’étoffe, et les projets arrivent. L’objectif est d’agrandir l’atelier, d'accueillir plus d’apprentis sous statut scolaire, et de proposer par la suite à ces derniers de se former au Bac Pro.Néanmoins, l’école doit aussi faire face à des impératifs :

  • Trouver de nouveaux donneurs d’ordre afin d’accroitre la production en atelier. Pour former 10 élèves, il faut fournir le travail d’un salarié à temps plein en entreprise.
  • Trouver de nouvelles entreprises ayant des lignes de production pour accueillir les élèves en stage.
  • Trouver de nouveaux apprentis pour la rentrée de septembre 2022, sachant que l’école accueille chaque semaine un stagiaire pendant 5 jours.

 Pour mettre en avant sa formation et ses valeurs, l’école Maurice Leroux organise des journées portes-ouvertes ou des visites de l’atelier pour les chefs d’entreprises. 

Ecole de Production Maurice Leroux

ZA des Cousseaux

41300 Salbris

Tel : 02 42 99 00 30

Mail : contact@ecolemauriceleroux.com

www.ecolemauriceleroux.com